Wiki BlackBrain
Advertisement

3 domaines de recherche :

  1. Fausses croyances
  2. Coordination des points de vue
  3. Distinction entre apparence et réalité

I) Fausses Croyances[]

Les épreuves de 1er ordre cherchent à savoir :

  • Si l’enfant est capable de comprendre qu’autrui peut avoir une croyance différente de la sienne
  • Si l’enfant est capable de comprendre qu’autrui peut avoir une fausse croyance (ce qui implique de se détacher de la réalité, de ce qui est vrai).

Expérience des Smarties :

  1. On présente à l’enfant une boîte de smarties
  2. On lui demande ce qu’il y a, selon lui, dans cette boîte
  3. On lui demande d’ouvrir la boîte et on le laisse constater qu’à l’intérieur il n’y a pas de smarties
  4. On referme la boîte et ce qu’elle contient
  5. On demande à l’enfant ce qu’un de ses camarades ou proches pensera qu’il y a dans la boîte

Wimmer & Perner (1983): Maxi et le chocolat

  1. Maxi et sa mère rentrent des courses. La mère demande à Maxi de ranger le chocolat dans le placard vert
  2. Maxi va jouer dehors. Pendant ce temps, sa mère fait un gâteau. Elle prend le chocolat mais le remet ensuite dans le placard bleu. Elle s’absente ensuite pour aller chercher des oeufs chez la voisine
  3. Pendant son absence, Maxi revient dans la cuisine, affamé. Il veut manger du chocolat.
  4. On demande à l’enfant: où Maxi va-t-il chercher le chocolat ?

Test de Anne et Sally Adaptation du test de Maxi par Baron-Cohen

Questions contrôle

  • Où était le gâteau au début?
  • Où est-il maintenant?

Question test

  • Où Sally va-t-elle chercher le gâteau ?

Age de réussite

A 3 ans : référence à ses propres connaissances pour déterminer les connaissances d'autrui : les enfants ne comprennent pas que 2 personnes peuvent avoir des représentations différentes d’un même état de réalité donc échec à attribuer des fausses croyances à autrui.

A partir de 4-5 ans : les enfants distinguent leur représentation et ce que pensent autrui, ils conçoivent qu’une représentation mentale peut différer de la réalité. Capables d’attribuer des fausses croyances, en lien avec des capacités de méta-représentation.

Les épreuves de 2ème ordre portent sur le sujet et deux autres personnes: savoir qu’autrui ne sait pas ce qu’untel sait … (il peut aussi y avoir des 3ème et 4ème ordre…)

Wimmer & Perner (1985)

John et Mary savent que le marchand de glaces est habituellement dans le parc. En l’absence de Mary, John est informé que le marchand de glaces se trouve à présent vers la gare. A l’insu de John, Mary assiste au déplacement du marchand. Deux questions sont posées à l’enfant : « Est-ce que John sait que Mary sait où est le marchand de glace ? » et « Où John pense-t-il que Mary ira acheter une glace ? ».

A 5 ans :

  • « Est-ce que John sait que Mary sait où est le marchand de glace ? »
  • Réponse : « NON » (correcte)
  • « Où John pense-t-il que Mary ira acheter une glace ? »
  • Réponse : « à la gare » (incorrecte)

A 6–7 ans, l’enfant répond correctement « dans le parc » à la 2ème question.

II) Coordination des Points de vue[]

à partir de quel âge l’enfant conçoit que des individus ayant des points de vu différents sur un objet ont une représentation visuelle différente ?

Ex. tortue (simplification de la tâche des 3 montagnes)

3 ans : échec systématique : représentation unique d’un objet et dépendante de son propre point de vue.

5 ans : réponse correcte : traitement des représentations variées, l’objet peut apparaître à autrui de façon différente qu’à soi même.